Liens  |  Contact
Ministère de l’Énergie et de l'Eau
Rechercher

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

Accueil /  Sommaire Général /  Thèmes  / LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

Gestion Intégrée des Ressources en Eau


LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

NOTE SUR L’ETAT ACTUEL DU PROCESSUS GIRE AU MALI

INTRODUCTION

Du fait de la décentralisation et de la nouvelle répartition des rôles des acteurs et des problèmes de chevauchement entre les différents départements ministériels, le Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau a entrepris l’élaboration d’un plan d’action de gestion intégrée des ressources en eau qui aboutira à une réforme profonde du cadre de gestion des ressources en eau. Ce plan d’action doit faire les propositions de réorganisation du cadre de gestion des ressources en eau y compris l’intégration des différents départements en vue d’améliorer l’efficacité et la mise en cohérence des actions conduites dans l’ensemble du secteur. C’est un document qui décrit la configuration future de l’édifice constitué de tous les éléments de la nouvelle approche de gestion des ressources en eau.

Le Mali souscrit ainsi aux conclusions et recommandations de plusieurs conférences internationales en matière de gestion et de protection des ressources en eau et de l’environnement. En effet, le Sommet sur le Développement Durable de Johannesburg (septembre 2002) a invité tous les pays du monde à l’élaboration de plans d ‘actions de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) avant la fin 2005.Pour l’atteinte de cette cible, le Mali bénéficie actuellement de l’appui financier et technique de la Banque Mondiale, du Canada, du Partenariat Mondial de l’Eau, des Pays Bas, de l’Allemagne et de la France.

En vue de permettre la mise en œuvre de cette nouvelle approche dans la gestion de l’eau au Mali, une étude diagnostique du secteur a été faite en octobre 2001 puis validée par un atelier national tenu les 10 et 11 janvier 2002. Les conclusions de l’étude ont été ensuite adoptées par le Gouvernement le 03 juillet 2002.

Il a donc été demandé au ministère en charge de l’eau d’élaborer, sur la base des conclusions de l’étude, les éléments d’une politique de gestion intégrée des ressources en eau en veillant à y associer tous les acteurs du secteur : population, collectivités, professionnels. Des dispositions pratiques sont en cours en vue de mettre en application cette directive.

OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS DE LA GIRE

En effet, des études thématiques ont été envisagées pour préparer la politique et les stratégies de gestion des ressources en eau du pays pour les années à venir ; elles constituent donc les premiers maillons du processus devant aboutir à la mise en œuvre d’un plan de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

L’objectif global du « projet » est :

La mise en œuvre d’un processus d’élaboration du Plan d’action national de gestion intégrée des ressources en eau, conforme aux orientations définies par le Gouvernement du Mali et tenant compte des principes au plan international en matière de gestion durable des ressources en eau.

En d’autres termes, il s’agira d’appuyer, aux plans institutionnel et technique, le Mali dans l’élaboration de son plan national de gestion intégrée des ressources en eau.

Les principaux résultats attendus sont les suivants :

- 1.Un Etat des lieux de la gestion actuelle des ressources en eau mieux précisé
- 2.Des propositions de politiques et stratégies, devant contribuer à la mise à disposition d’un Plan d’Action National du secteur de l’eau
- 3.Des capacités renforcées pour rendre le Plan d’action opérationnel

ACTIVITES DU VOLET GIRE EN 2004/2005

- Entre avril et Juin 2004, une « Etude de Définition du Processus d’élaboration d’un Plan de Gestion Intégrée des Ressources en Eau » par deux consultants (un régional et un national) a permis de jeter les bases d’une feuille de route pour le Mali dans le domaine de la GIRE ;

- Tenue à Bamako du 23 au 24 Juin 2004 d’un atelier national cofinancé par la Banque Mondiale et l’Initiative Canadienne. Il a regroupé 125 participants (représentants des acteurs de l’eau), a validé la feuille de route proposée par les consultants et fait des recommandations sur la mise en oeuvre de l’élaboration du plan d’action GIRE en relation étroite avec les études thématiques

- Trois bureaux ont été aménagés et mis à la disposition du projet par le Directeur National de l’Hydraulique ; pour être opérationnels, ils devront être équipés en mobiliers de bureaux et en ordinateurs.

- Un Comité National de pilotage du projet a été créé le 9 juillet 2004 par Décision N°00463 du Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau en suivant les recommandations de l’atelier de lancement des 23 et 24 Juin 2004. Il sera mis en place durant le troisième trimestre de l’année 2004.

L’année 2004 et une partie de l’année 2005 seront consacrées essentiellement à la mise en œuvre des études thématiques.

Outre, l’approfondissement des analyses concernant certains aspects de l’état des lieux, le bilan critique des politiques et stratégies actuelles du secteur de l’eau mettant en relief les acquis et les contraintes, les études thématiques doivent donc déboucher sur des propositions concrètes relatives aux :
- politiques et stratégies adaptées à la GIRE ;
- éléments du plan d’actions ;
- moyens de développer les capacités.

Les six axes constitutifs des études thématiques concerneront :

- le contexte socioéconomique et politique devant mettre en lumière les objectifs de développement actuels du Mali ;
- la connaissance, le suivi/évaluation et la planification des ressources en eau devant faire le point sur les connaissances du potentiel des ressources en eau du pays et les instruments qui sous-tendent son évaluation et sa planification ;
- le cadre législatif et réglementaire devant examiner les modalités du cadre juridique de la gestion des ressources en eau et la préparation des décrets d’application ;
- les reformes institutionnelles devant explorer le cadre institutionnel en vue notamment de développer et d’approfondir la réflexion sur la création des organes consultatifs dans la gestion des ressources en eau ;
- les aspects économiques et financiers devant définir la valeur économique et sociale de l’eau au Mali, établir une base économique saine pour la gestion durable des ressources en eau et proposer des options pour le financement de leur exploitation.
- les eaux internationales devant examiner les questions relatives aux eaux internationales notamment les bassins des fleuves Sénégal, Niger et Volta que le Mali partage avec les pays voisins.

Les contrats des consultants sont en cours de signature ; on espère que les études se dérouleront de d’octobre 2004 à février 2005.

Un document de programme pilote de mise en œuvre de la GIRE à titre pilote a été élaboré suite aux résultats positifs obtenu par le projet conjoint Mali Guinée de Gestion Hydro-Ecologique du Niger Supérieur sur financement du Royaume des Pays Bas ; ce programme intitulé Gestion Intégrée des Ressources en Eau du Niger Supérieur (GIRENS) a pour objectif global la contribution au développement durable dans le bassin du Niger Supérieur et à la lutte contre la pauvreté dans un cadre sous-régional et pour objectifs spécifiques :

- 1.La mise en œuvre de la GIRE à titre pilote dans le bassin transfrontalier du Niger supérieur en relation avec les autres intervenants en matière de GIRE.
- 2.L’élaboration d’un plan d’action à court et moyen termes visant la protection des ressources en eau.
- 3.L’identification et la promotion d’actions alternatives génératrices de revenus pour les populations riveraines du fleuve.

Le programme est prévu pour une durée de 5 ans. Le plan d’action pour la protection des ressources en eau sera élaboré, adopté et financé au cours des 3 premières années du programme, puis mis en œuvre au cours des 2 dernières années.

PERSPECTIVES ET BESOINS POUR LA POURSUITE DU PROCESSUS

Il est prévu :

- des forums et des consultations afin de promouvoir le dialogue, la concertation, la consultation, la sensibilisation et le partenariat entre tous les acteurs public, privé et non gouvernemental ;
- l’élaboration et la validation d’un document de politique nationale de GIRE ;
- l’élaboration et la validation d’un plan d’action GIRE ;
- La soumission de ces documents à l’approbation des autorités ;
- un renforcement de capacités techniques et institutionnelles du secteur de l’eau pour créer l’environnement habilitant propice à la mise en application de la GIRE ;
- l’organisation d’une table ronde avec les partenaires au développement pour la mise au point et la mise en œuvre d’une stratégie de financement du plan d’action GIRE.

Actualités

  • BULLETIN HYDROLOGIQUE NUMERO : 29/2018-DNH
    La situation hydrologique au cours de la semaine écoulée a été marquée par la montée de niveau d’eau sur tous les cours d’eau. Le remplissage des eaux des retenues de Selingué et de Manantaly est ....  
  • BULLETIN HYDROLOGIQUE NUMERO : 28/2018-DNH
    La situation hydrologique au cours de la semaine écoulée a été marquée par la montée de niveau sur tous les cours d’eau. Le déstockage des eaux des retenues de Selingué et de Manantaly se poursuit. ....  
  • BULLETIN HYDROLOGIQUE NUMERO : 27/2018-DNH
    La situation hydrologique au cours de la semaine écoulée a été marquée par la montée de niveau sur tous les cours d’eau. Les affluents du Bassin du Sénégal notamment la Falémé à Gourbassy et le Bakoye à ....  
  • BULLETIN HYDROLOGIQUE NUMERO : 26/2018-DNH
    La situation hydrologique au cours de la semaine écoulée a été marquée par l’amorce de la crue sur tous les cours d’eau, à l’exception du Bafing à Bafing Makana. Les affluents du Bassin du Sénégal ....  
  • BULLETIN HYDROLOGIQUE NUMERO : 25/2018-DNH
    La situation hydrologique au cours de la semaine écoulée a été marquée par la baisse de niveau sur tous les cours d’eau, à l’exception du Niger à Bamako, à Koulikoro, et du Sénégal à Kayes,où il a été ....  

Météo

Carte hydrographique du Mali